CBD et CBG : quelle est la différence?

CBD et CBG : quelle est la différence?

Le cannabis est une plante très complexe, car elle contient de nombreuses molécules ayant des propriétés vraiment différentes. Le premier composé qui lui confère son statut de substance psychotrope, c’est le THC. Cependant, il ne faudrait pas oublier les autres molécules qui s’y trouvent et qui jouent également un rôle important. Il s’agit du CBD et du CBG. En raison de leur appellation et de leur origine, ces deux molécules sont souvent confondues. Vous pourrez découvrir dans la suite qu’elles sont en réalité très différentes l’une de l’autre.

C’est quoi le CBD ?

Pour commencer, il faut savoir que le CBD, encore appelé cannabidiol, est une molécule active qui se retrouve dans le cannabis. Il peut aussi être obtenu en laboratoire, sous une forme synthétique. C’est un composé non psychoactif, ce qui signifie qu’il ne donne pas l’impression d’être stone ou défoncé.

Au contraire, il apporte des bienfaits à l’homme, et peut même être utilisé pour lutter contre l’addiction au cannabis. Pour être efficace et sans danger, il doit être obtenu à partir d’une variété de chanvre spécifique. Cette dernière est appelée le cannabis sativa, et ne contient que 0,2% de THC. Dans cette plante vous pourrez trouver une quantité importante de CBD à utiliser pour fabriquer différents produits comme les cristaux ou les huiles.

C’est quoi le CBG ?

Le CBG est lui aussi une molécule qui se retrouve dans le cannabis. Tout comme le CBD, il est non psychotique. Le CBG est donc lui aussi incapable de vous rendre stone. Ses proportions varient énormément en fonction de la variété de cannabis dont il est extrait, mais de manière générale, il est en très faible quantité. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est plutôt difficile à extraire.

Comprendre comment le CBG est créé?

Dans une plante de cannabis, on retrouve un composé chimique primaire appelé le CBGA. Il s’agit de l’acide cannabigérolique. Lorsque la plante de cannabis commence à mûrir, cet acide se décompose en plusieurs autres acides que sont :

  • Le CBCA
  • Le THCA
  • Le CBDA
  • Et une petite quantité de CBGA restant.

Par la suite, la plante subit un autre processus : la décarboxylation. A ce moment, tous les acides cités précédemment de désintègrent complètement, donnant lieu à des molécules que sont :

  • Le CBC
  • Le THC
  • Le CBD
  • Le CBG.

Ainsi, comme vous pouvez le constater, au fur et à mesure que la plante de cannabis mûrit, la quantité de CBG qu’elle contient diminue. Cette molécule se transforme progressivement pour donner du THC et du CBD. C’est pour cette raison que pour extraire une grande quantité de CBG, il est conseillé de cueillir la plante dès ses débuts. Plus elle a le temps de mûrir, moins elle est riche en CBG.

Quelles sont les différences entre le CBD et le CBG?

En réalité, le CBD et le CBG sont semblables sur plusieurs points. Par exemple, ils sont tous les deux non psychoactifs. Ils sont également bénéfiques pour la santé à travers leurs propriétés. Toutefois, ils présentent plusieurs points de différence tels que :

  • Le CBD est présent en grande quantité dans le cannabis, tandis que le CBG n’est présent qu’en petite proportion
  • Pour obtenir le plus de CBD, il faut laisser le cannabis mûrir complètement. Par contre, pour avoir la chance d’extraire du CBG en quantité suffisante, il faut utiliser une plante de cannabis en début de maturation.
  • Le CBD a une faible affinité pour les récepteurs cannabinoïdes, tandis qu’avec le CBG c’est tout le contraire. Ce dernier s’associe facilement aux récepteurs CBD1 et CBD2.
  • Le CBD possède de nombreuses propriétés bénéfiques pour l’homme. Le CGB quant à lui ne possède que peu de vertus, mais s’avère être très efficace contre plusieurs maladies en raison de sa grande affinité avec les récepteurs cannabinoïdes.

En résumé, le cannabis possède deux molécules qui peuvent être bénéfiques pour l’homme : le CBD et le CBG. Ces deux molécules présentent des points de similitude et également des points de différence. Aussi, lorsqu’elles sont combinées, elles permettent d’obtenir un effet d’entourage très bénéfique contre plusieurs affections dont l’homme peut souffrir.